Des accoudoirs ? Non, des accotoirs !

Posté le

Bien souvent, nous appelons à tort les bras de nos fauteuils des accoudoirs. Ce sont en fait des accotoirs, ou manchettes d’accotoirs s’ils sont rembourrés (cf photos ci-dessous).

De gauche à droite : fauteuil Emmanuelle, également appelé fauteuil Pomaré (de la Reine Pomaré IV de Tahiti, qui lors de son règne 1827-1877, s’est faite faire un trône pour marquer son statut auprès des missionnaires britanniques et du gouvernement français).
A droite : fauteuil beige RAR de Charles et Ray Eames, 1950.

Les accoudoirs se situent également sur les fauteuils et les sièges, mais ils sont placés au sommet afin d’y poser les coudes, d’où le nom d’accoudoirs.

Fauteuil de type crapaud avec accoudoir.

Le saviez-vous? A la belle époque, ils étaient forts utiles pour s’appuyer afin de suivre les jeux de cartes dans les salons, pour prier dans les églises, voire même aux balcons des théâtres, où l’on pouvait s’appuyer avec des jumelles sur un long accoudoir rembourré en velours rouge.

Grâce à leur expérience en matière de décoration, et leur connaissance du lexique associé, nos documentalistes effectuent des recherches ciblées dans notre fonds documentaire constitué de nombreux ouvrages, mais aussi sur Internet et dans les bases de données de musées.